• MétaMorphoses

Épisode 5 #ED : Comment opérer l'Entreprise Diffuse ?

L'entreprise diffuse repose sur des liens faibles, fragiles, pouvant se rompre facilement. L'effort de révélation de l'Entreprise Diffuse doit donc être volontaire et subtil pour éviter qu'il ne soit destructeur. Ainsi, avoir le consentement d'un collaborateur dans cette démarche est indispensable et chacun doit rester libre d'accepter ou non de mutualiser ses relations. C'est cette notion de consentement qui permettra de favoriser la qualité à la quantité des relations, en maintenant l'engagement et l'enthousiasme des collaborateurs dans l'Entreprise Diffuse.

Conscient du bien commun qu'apporte l'Entreprise Diffuse, il est nécessaire de créer les conditions pour qu'un co-pilotage se mette en place. Nous parlons de "co-pilotage" puisque managers, collaborateurs ont tous la responsabilité de se mobiliser au nom d'un intérêt partagé. Chaque collaborateur est appelé à y jouer un rôle actif, autour de trois axes :

  • Faire vivre la cartographie

  • Animer les relations

  • Mesurer l'impact de l'Entreprise Diffuse sur les collaborateurs et l'entreprise


Faire vivre la cartographie


Au fil du temps, les acteurs d'une entreprise évoluent et avec eux, leurs relations. Les intéressés n'ont pas forcément conscience de l'état leurs relations. En effet, il faut du temps pour s'apercevoir qu'une relation est importante, endormie, disparue. Nous avons donc là, la première difficulté : il faut créer des réflexes pour que les collaborateurs puissent déclarer, actualiser leurs relations et ce qu'elles pourraient apporter à l'organisation. Une relation endormie pendant plusieurs années donc jugée non fructueuse, peut soudainement être ravivée et devenir intéressante à valoriser au sein de l'Entreprise Diffuse. Nous parlons par exemple d'anciennes relations d'enfance ou d'universités retrouvées des années plus tard et qui présentent alors une valeur (économique).


Nous pensons que des méthodes ritualisées permettront de faire évoluer l'entreprise diffuse, en s'appuyant sur une démarche et une volonté individuelle. En effet, l'humain est intrinsèquement ritualisé et cette méthode d'organisation a maintenant toute légitimité en entreprise - comme l'agilité par exemple. Les rituels sont à la fois collectifs et individuels :

2 à 3 fois par an, il est intéressant d'organiser un séminaire pour faire l'état de l'Entreprise Diffuse et impliquer les collaborateurs pour la corriger. A partir d'ateliers collaboratifs, l'objectif est bien de croiser les regards :

  1. Corriger le noeud de réseau, sur la cartographie, qui nous concerne car nous sommes plus à même d'y répondre

  2. Reprendre la partie de cartographie d'un autre collaborateur que nous connaissons bien permet de réduire les biais et de croiser les regards

  3. Redessiner l'Entreprise Diffuse à partir d'une page blanche tend à mettre en avant les relations actuelles vives ou des relations historiques stables.

Le rituel doit être également individuel pour que l'Entreprise Diffuse soit actualisée en temps réel. Comme il est observé en entreprise, celle-ci est un noeud de liens interpersonnels, de relations internes que nous pouvons facilement regrouper en communautés. Nous avons ainsi les communautés d'alumni, des communautés selon nos origines, des communautés de centres d'intérêt ... Ici, un responsable serait alors désigné pour faire vivre l'Entreprise Diffuse au sein de chaque communauté et l'enjeu est de lui donner carte blanche pour faire travailler les gens de cette même communauté sur ce sujet. Trimestriellement, le responsable Entreprise Diffuse est ensuite attendu sur un rapport qui fait état de toutes les observations et actualités reçues. Il est donc à la fois le porte-parole auprès de la hiérarchie, qui travaillera sur la valorisation de relations, et l'animateur des rituels auprès des collaborateurs.


Finalement, à chaque niveau de l'organisation, des rituels et des habitudes vont se mettre en place. L'Entreprise Diffuse sera en constante évolution, composée de liens valorisables en temps réel. Mais malgré un travail quotidien sur la cartographie, il est important d'insister sur le fait que celle-ci ne sera jamais définitive et exhaustive. En partant du constat qu'il y aura une évolution rapide de l'Entreprise Diffuse de jour en jour, il ne faut pas chercher une cartographie complétée à 100%. Il faut qu'il y ait suffisamment de relations réelles reconnues à l'instant t pour avoir des bénéfices. Les derniers 30% ne seront surement pas ceux qui apporteront le plus de valeur en termes de fidélité des collaborateurs, d'actifs immatériels ou d'idées novatrices...


Animer les relations


Les liens de l'Entreprise Diffuse sont faibles et diffus, donc difficiles à nourrir. C'est pourquoi, il faut accompagner l'animation des relations en proposant des bonnes pratiques. Pourquoi ne pas faire circuler un manuel qui donnerait des clés de lecture de nos relations ? Des réponses sur la nature, la fréquence, la durée de nos liens ?

En effet, si depuis plusieurs mois, vous êtes sans nouvelles de certaines relations actuellement cartographiées dans votre Entreprise Diffuse, ce manuel vous fait poser les bonnes questions : Pourquoi les avoir oubliées ? Le lien de confiance existe-t-il toujours ? Quelle est la valeur de ces relations ? Ce manuel permet d'évaluer l'importance de nourrir et entretenir ces relations au fil du temps. Dans certains cas, le lien de confiance s'étiole au fil du temps et nous ne pouvons plus le forcer. Si la rencontre ne se fait pas, il faut surement en déduire que les moments ne sont plus féconds.

Ce manuel joue aussi le rôle de référentiel des différentes natures de relation. Qu'est-ce qui est moteur de cette relation-là en particulier ? Cela peut être le partage d'informations d'actualité, de sujets d'intérêts communs, de sujets conviviaux, d'une passion... Dans un second temps, l'individu est capable d'évaluer la nature de ses relations : mon écosystème est-il composé d'un même type de relations ? Ai-je besoin ou non de les diversifier ?


Finalement, ce manuel permet de prendre conscience de la richesse de certaines relations, et donc de la manière de les valoriser davantage. D'un autre côté, il amène à faire accepter et faire comprendre la mort de certaines relations.


Mais que retire-t-on de l'Entreprise Diffuse en tant que collaborateur ? Il faut d'abord parler d'un équilibre subtil entre ce que l'Entreprise Diffuse apporte à l'organisation et à l'individu. La gratification est abordée dans un second temps. Elle s'adapte en fonction de chaque individu :

  • Favoriser le développement personnel par la qualité des échanges et des rencontres

  • Augmenter la puissance des liens personnes existants, des communautés, en générer d'autres

  • Faire grandir des acteurs à potentiel

L'Entreprise Diffuse s'inscrit dans une démarche gagnant-gagnant, autour de compromis réciproques (naturellement définis) entre les collaborateurs et l'entreprise.


Mesurer l'impact sur l'entreprise et les collaborateurs


Comment évaluer l'impact de l'entreprise diffuse sur l'entreprise et les collaborateurs quand l'impact y est diffus ? C'est extrêmement difficile car il ne faut pas essayer d'établir des liens de causalité (qui ne seront jamais vérifiables et mesurables). Au contraire, nous proposons une méthode en 3 axes : lister les irritants, définir les KPIs qui montrent les irritants et enfin déterminer les valeurs à viser.


Il s'agit d'identifier un certain nombre d'objectifs pour l'entreprise, qui seront exprimés sous forme d'irritants. Par exemple, cela peut concerner la loyauté des actionnaires ou la parité hommes-femmes dans l'entreprise. L'objectif sera alors d'orienter les actions de l'Entreprise Diffuse vers la résolution de ces points faibles. Si l'entreprise remarque une tendance à la baisse de ton taux de rétention, il est profitable de valoriser l'Entreprise Diffuse à travers les réseaux alumni ou le réseau proche des collaborateurs par exemple. C'est à dire qu'en fonction de la cartographie de l'Entreprise Diffuse et des irritants rencontrés, certains noeuds de l'Entreprise Diffuse seront actionnés, valorisés ou développés. En effet, si face à une problématique l'Entreprise Diffuse présente peu de ressources, les collaborateurs seront incités à concentrer leurs efforts, en recherchant dans leur Entreprise Diffuse les relations expertes dans la résolution de cet irritant.


Finalement, l'Entreprise Diffuse est un facteur contributif et ne répond pas au principe de causalité stricte. C'est à dire que si l'organisation présente des défauts de visibilité extérieure ou un manque de compréhension de certaines dynamiques internes, l'Entreprise Diffuse peut jouer un rôle.

4 vues

Le fonds de dotation MétaMorphoses a besoin de vous pour financer ses évènements et lancer de nouveaux projets !

© 2017 by MétaMorphoses

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et restez au courant des dernières nouvelles

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • LinkedIn Social Icône